Mulhouse – La rentrée de La Filature

En cette saison 2023-2024, La Filature célèbre ses trente ans. Trois décennies de spectacle décidément vivant, et après un premier concert de la nouvelle saison de l’Orchestre symphonique de Mulhouse les 15 et 16 septembre (avec un programme entre France et Autriche), on retrouvera le rappeur Kery James qui proposera la première de sa nouvelle pièce.

Kery James – Photo : Koria

C’est à huis-clos (mais en public !) que débutera la nouvelle saison théâtrale de la scène nationale avec le spectacle éponyme de Kery James et Marc Lainé les 22 et 23 septembre. Rappeur et metteur en scène investissent le plateau avec cette suite de la pièce À Vif, présentée à La Filature de Mulhouse en 2018. Deux jeunes avocats symbolisant les « deux France » s’affrontaient : le premier, issu d’un milieu favorisé dialoguait avec le second, venu d’une banlieue parisienne. Juste après la mort suspecte du frère de Souleymane, l’avocat rencontré dans À vif, ce dernier décide de se confronter au magistrat qui a innocenté celui qu’il pense être l’assassin de son frère, non pas dans un prétoire mais au domicile du juge qu’il veut abattre, suite à cette décision qu’il estime injuste. Mais très vite, l’affrontement purement physique laisse heureusement la place au dialogue.

Il sera ensuite temps de retrouver, les 30 septembre et 1er octobre, un « artiste complice » de La Filature, Mickaël Phelippeau, que l’on avait rencontré à Mulhouse l’année dernière avec Footballeuses. Place à présent aux Majorettes. C’est le titre de la pièce qui fédère les Major’s Girls de Montpellier, une quinzaine de majorettes soixantenaires. Hommage à un souvenir d’enfance, « sentiment mêlé, entre nostalgie, admiration et désuétude » comme le confie le chorégraphe. « Ce qui me fascine, c’est le rapport à la répétition infinie d’un même geste pour le perfectionner, le désir de maîtrise du bâton et la prouesse qui naît (ou non) de ce maniement, car les chutes sont aussi nombreuses que les rattrapés, et c’est tant mieux. » En ce début d’automne, on restera dans l’univers de la danse avec Vollmond (Pleine lune) du 6 au 8 octobre, le Tanztheater Wuppertal se penchant sur l’une des dernières chorégraphies de Pina Bausch, où la dimension théâtrale n’est pas absente, convoquant les couleurs musicales de Cat Power, Amon Tobin, Tom Waits…

– Paul Sobrin –

À huis-clos, 22 septembre à 20h et 23 septembre à 18h, Mulhouse, La Filature
lafilature.org

alsace, haut-rhin, kery james, la filature, majorettes, marc lainé, mulhouse, scène nationale