Musique

Patrimoine – Le château de Châteauneuf en Auxois

Le château de Châteauneuf en Auxois est l’un des édifices médiévaux les plus remarquables de Bourgogne. Son histoire chaotique ne l’a pas empêché d’arriver jusqu’à nous, près de 900 ans après sa construction. La région Bourgogne Franche-Comté est propriétaire du château depuis 2008, et assure à ce titre gestion, mise en valeur et développement touristique et culturel du lieu. Un ouvrage relatant la riche histoire du château vient de paraître aux éditions Lieux-Dits, suite à un important travail de recherche de la part du service Inventaire et Patrimoine de la Région Bourgogne Franche-Comté.

Château de Châteauneuf

Illustration tirée de l’ouvrage Château de Châteauneuf en Auxois – DR

 

Château de Châteauneuf

Les éditions Lieux Dits publient un ouvrage conçu à partir des travaux du service Inventaire et Patrimoine de la Région Bourgogne Franche-Comté. Un ouvrage riche en illustrations et en informations sur le château, et qui donne surtout envie d’aller voir l’édifice en vrai !

On estime que c’est aux alentours de 1150 qu’un seigneur local, Jean, aménage une place forte, en bois principalement, sur un éperon rocheux afin de dominer la vallée de la Vandenesse, et ainsi protéger son château de Chaudenay. Son fils s’y installe à la fin du XIIe siècle. Il ne reste rien aujourd’hui de cette première demeure, le château évoluant au fil des siècles. C’est ainsi que des aménagements défensifs seront effectués au XIVe. En 1460, le château change brutalement de propriétaire, suite à un procès condamnant Catherine de Châteauneuf, accusée d’avoir empoisonné son deuxième époux. C’est le petit-fils d’un chambellan du duc de Bourgogne, Philippe Pot, qui devient propriétaire du château. Ce dernier va réaménager le château, changeant les toitures des tours, et développant à la fois ses éléments de défense et les pièces de vie pour en faire une demeure secondaire, la menace de guerre étant moins forte à l’époque. Philippe Pot fait reconstruire le grand logis et installe des appartements dans les tours. Le confort gagne le château et son aspect extérieur s’embellit également. Apparaissent notamment des arcs en accolade pour faire ressortir portes et fenêtres, et les lucarnes sont décorées. Le lieu va connaître ensuite divers propriétaires, et le château sera réaménagé de manière conséquente au XVIIe siècle par la famille de Vienne, qui possède également le château de Commarin dans la vallée. Au rez-de-chaussée du grand logis, une tour de défense datant du XIVe siècle est réaménagée en salle à manger.

Château de Châteauneuf

La chapelle, dont la charpente remonte à la fin du XIIIe siècle – Photo : Thierry Kuntz, service Inventaire et Patrimoine, région Bourgogne-Franche-Comté

Au début du XIXe siècle, l’époque médiévale est en vogue, et le château de Châteauneuf devient donc un lieu qui attire l’intérêt des passionnés. Le comte Arthur de Vogüe réalisera d’ailleurs une étude historique sur le sujet. En 1894, le château est classé au titre des Monuments historiques et des travaux de consolidation sont réalisés en 1902. Les peintures murales de la chapelle sont restaurées trois ans plus tard et c’est en 1936 que le château est cédé à l’État par le comte Georges de Vogüe. En 1982, une toiture est ajoutée au logis des hôtes, tandis que le château est remeublé pour permettre aux visiteurs de se replonger dans la vie quotidienne du Moyen Age au XVIIe siècle. Les meubles sont fabriqués ou prêtés par différents musées. Le grand logis est remeublé et un espace d’accueil est réalisé. Parmi les parties remarquables du château, on trouve la chapelle, l’une des sections les plus anciennes, construite aux alentours de 1280, et redécorée à la fin du XVe siècle par Philippe Pot aux couleurs de ce dernier, noir, jaune et rouge. Sous les lambris du plafond, réside une charpente en chêne datant de la fin du XIIIe siècle. On y trouve également des vestiges religieux, un lavabo liturgique ainsi que deux vasques pour les ablutions. L’ouvrage qui parait aux éditions Lieux Dits, consacré au château, présente en détail tous les secrets de ce haut-lieu du patrimoine en Bourgogne. C’est aussi l’occasion de mesurer toute l’importance des recherches menées par des services tels que les Archives départementales de la Côte-d’Or, et bien sûr le service Inventaire et Patrimoine de la Région Bourgogne Franche-Comté.

– Marc Vincent –

www.bourgognefranchecomte.fr/chateauneuf

bourgogne franche-comté, chateauneuf en auxois

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera