Le Noirmont – Le Chant du Gros a 30 ans

Il aura été long à venir, le trentième anniversaire de nos voisins helvètes, suite aux annulations successives en raison de la pandémie. Mais Le Chant du Gros a enfin le champ (le chant ?) libre pour célébrer dignement trois décennies de musique là-haut sur le plateau du Noirmont.

Le Chant du Gros 2022Du côté de la programmation, le choix sera une fois encore permis entre grands temps forts familiaux, à l’image de Mika et Patrick Bruel le mercredi 7 septembre, et découvertes helvétiques, dont Baron.e le même jour. Faustine et Arnaud, duo fribourgeois, mêle voix acidulée de mademoiselle et pop légère de la part de monsieur, montée sur un nuage d’électro et de new-wave façon 2022, le tout en langue française. Une autre artiste qui sert à merveille la francophonie, c’est Phanee de Pool, avec ses textes élaborés sur des arrière-plans hip-hop bricolés. Comme elle le chante si bien, « [s]es pensées muettes […] s’évadent de [s]a bouche comme une fumée de cigarette. » De famille, il sera aussi question le jeudi avec la venue de Dutronc père et fils, et les textes pince-sans-rire du paternel devraient s’acoquiner aux phrasés manouches du rejeton.

On peut aussi remarquer que la programmation du samedi 10 septembre fera une place particulière aux ambiances festives avec des groupes comme La Rue Kétanou, dont l’univers tzigane teinté de chanson française et de reggae est réputé pour enflammer les lieux de concerts. La transe technoïde de La P’tite fumée et le rock festif des Cowboys Fringants vous feront monter dans les jambes les mêmes envies de gigoter. Étrangement, l’indispensable Stephan Eicher n’était jamais venu pousser la chansonnette au Noirmont. Il remédiera à cet oubli le jeudi 8 septembre. Si l’on pourra retrouver au « Chant du » d’autres grands noms de la chanson française, de Julien Clerc à Calogero, le festival tourne aussi son regard vers un autre répertoire et le hip-hop en particulier. On assistera ainsi aux concerts (ou aux sets comme disent les jeunes) de Vald, dont le quatrième album, V, semble s’être assagi même si les sons en vue du rap sont toujours présents (trap, boom-bap, drill…), et de Soso Maness et Alonzo, pour apprécier le hip-hop du point de vue marseillais cette fois. Le Chant du Gros, ce sera aussi du reggae avec Max Romeo et Sinsémilia, du hard rock suisse avec Gotthard, sans oublier (événement !) le blues rock des Britanniques de Ten Years After.

– Manu Gilles-

Le Chant du Gros, Le Noirmont (Jura suisse), du 7 au 10 septembre
lcdg.ch

baron.e, dutronc père et fils, gotthard, la rue kétanou, le chant du gros, le noirmont, max romeo, mika, patrick bruel, phanee de pool, soso maness, Suisse, vald

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera