Musique

Belfort – Festival Love & Java les 9 et 10 février

Le 13 et 14 octobre derniers, l’équipe de Love & Java, salon du mariage d’un nouveau genre, posait leurs valises dans la belle chapelle du Scènacle à Besançon, pour la première édition de leur évènement. Une deuxième édition de Love & Java sera proposée, toujours sur le mode du mariage alternatif, mais sur le Nord Franche-Comté cette fois-ci, les 9 et 10 février, plus précisément à la Galerie d’art Cheloudiakoff à Belfort. En octobre Diversions rencontrait les créatrices de l’évènement, qui se partagent entre Nuances Factory, Les Bobettes et Marie Stoessel, photographe.

Festival Love & Java à BelfortAu sein de Nuances Factory, Céline et Anne sont organisatrices de mariages et créatrices de papeterie. « On s’occupe donc de l’organisation de mariage de A à Z. On est situées sur Belfort et on fait ça depuis un an et demi », explique Céline. Love & Java est né d’une rencontre avec les Bobettes et Marie. « On avait toutes en tête les festivals du mariage qui se passent sur Paris, Strasbourg et on avait toutes envie de le faire », poursuit Anne. « On s’est dit pourquoi pas le faire ensemble dans une bonne énergie ». Les Bobettes étant originaires de Besançon, un premier lieu avait été choisi dans la capitale comtoise. Belfort a été un autre choix puisqu’Anne et Céline sont basées dans la Cité du Lion. Chaque évènement comportera ses prestataires propres.

Comptez une bonne année voire deux pour l’organisation du mariage, certains lieux pour la cérémonie étant très demandés. Anne nous explique par exemple que pour 2020, certains lieux ne sont déjà plus disponibles… À bon entendeur ! La checklist, en matière de mariage, est particulièrement étendue : choisir les prestataires, les lieux, s’occuper de la décoration, de l’installation, de la papèterie – faire-parts, marque place, remerciements… -. « Les mariés type sont plutôt des couples d’une trentaine d’années, qui ont un travail très prenant et souvent déjà des enfants, et qui n’ont pas le temps de se consacrer à l’organisation d’un mariage », remarque Céline, mais qui veulent quelque chose qui leur ressemble. « Nous avons aussi beaucoup d’expatriés, des gens qui sont en Allemagne, des gens qui sont sur Paris mais qui veulent se marier dans leur région d’origine. Ce n’est pas forcément facile pour eux de bien tout gérer. Nous on est là pour ça, pour qu’ils puissent être sereins », ajoute Anne.

Festival Love & Java à Belfort

Le festival Love & Java regroupe de nombreux corps de métiers : fleuriste, wedding cake, vidéaste, robe de mariée, photographe, maquilleuse, coiffeur, caviste… « Ce qui nous démarque d’un salon du mariage traditionnel, c’est qu’il n’y a pas de cloisons. On échange entre tous les prestataires dans une très bonne entente, et avec une décoration harmonieuse », souligne Anne.
Quant aux Bobettes, elles sont également deux : Estelle et Chloé. « On s’est associées pour créer des événements », explique cette dernière. « On organise et on crée des événements, on les décore aussi sur la Franche-Comté et la Bourgogne ». Estelle nous dévoile l’origine du nom Bobettes : « Nous appelons régulièrement les hommes « les Bobby » ! » Avec le retour des cérémonies laïques, l’union a encore de beaux jours devant elle. Décoration, installation, « offrir un événement joyeux pour toute leur famille », souligne Chloé, sont les tâches principales des Bobettes. Jeunes mariés, quarantenaires, remariages… « Les codes du mariage sont en train de bouger », selon Estelle. « Il y a le remariage des gens qui se sont mariés jeunes. Ils ont envie de se faire plaisir et d’inviter un plus grand nombre de personnes ».

Retour en images sur l’édition bisontine de Love & Java en octobre 2018

Festival Love & Java à BelfortMarie Stoessel, photographe, est la cinquième fondatrice de Love & Java, capturant dans son objectif couples, familles et mariages depuis quatre ans. Son mariage type ? « C’est un mariage comme ici, un peu bohème, des mariés fun qui sont simples, qui aiment rire, 35- 40 ans, des enfants, plein d’amis autour d’eux, assez proches de leurs familles », explique Marie. « Ce salon du mariage alternatif nous ressemble. On entend beaucoup les gens discuter entre eux, je me sens proche des mariés de la même manière que les gens qui viennent discuter avec moi ». L’édition Love & Java belfortaine privilégiera les prestataires du coin. « Je suis ravie de faire partie de cette équipe, on s’est vraiment trouvés, c’est des belles rencontres et un beau projet ! », conclut Marie.

Propos recueillis par Caroline Vo Minh

Festival Love & Java, Galerie Cheloudiakoff, Belfort, 9 et 10 février 2019, de 10h à 18h
Entrée libre
https://lovejavafestival.fr

festival love & java, galerie cheloudiakoff, mariage, salon belfort

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera