Musique

Morteau – L’Iliade le 5 avril au Théâtre

Article publié à l’origine dans l’édition d’avril 2018 du journal Diversions – consulter le PDF ici

La mythologie grecque s’invite à Morteau en ce début de printemps dans le cadre de la saison théâtrale du Centre d’Animation du Haut-Doubs. À l’occasion de l’enterrement de leur père, deux frères retournent dans la maison de leur enfance et retrouvent au grenier de vieux objets apparemment anodins, qui leur servaient cependant de jouets trente ans plus tôt. Il n’en faut pas plus aux deux frères pour retourner au temps béni de leur enfance, lorsqu’ils incarnaient les personnages de L’Iliade dans leur petit grenier.

L'Iliade le 5 avril au Théâtre de Morteau

L’Iliade le 5 avril au Théâtre de Morteau – Photo : P.Savoir

Damien Roussineau et Alexis Perret incarnent ces deux frères qui vont eux-mêmes interpréter… 35 personnages à eux seuls. Cette version originale de L’Iliade constitue un bel hommage à la fois à l’imaginaire de l’enfance et au théâtre. Adaptée par les deux comédiens, elle est aussi une prouesse puisqu’elle condense, en une heure et dix minutes, l’épopée grecque mondialement connue. C’est en 2013 qu’ils découvrent L’Iliade dans la traduction de Jean-Louis Backès et décident alors de la transposer à la scène. Texte fondateur de la poésie occidentale, L’Iliade d’Homère nous conte l’affrontement des Troyens et des Achéens, guidés par Hector et Achille.

Pour Jean-Louis Backès, L’Iliade « exprime l’essence des passions humaines (la colère, la jalousie, l’envie), des conflits, de l’amitié, de l’héroïsme ». Toute une palette de sentiments et de situations à exploiter pour les comédiens de la compagnie Abraxas, qui ont décidé de relever le défi. « Notre adaptation théâtrale a consisté à garder la succession des événements de l’épopée en alternant narration et incarnation tout en conservant la langue d’Homère, la multiplicité des personnages, la présence des dieux et leur fantaisie », expliquent Damien et Alexis. La compagnie Abraxas offre à L’Iliade une forme contemporaine, assurant aussi bien les rôles masculins que féminins, dans ce spectacle à la fois poétique et ludique, sans temps morts.

– Manu Gilles –

L’Iliade, Morteau, Théâtre, 5 avril à 20h30
www.morteau.org

cie abraxas, l'iliade, morteau, théâtre

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera