Musique

Yan Pei-Ming face à Courbet du 11 juin au 30 septembre

Le bicentenaire dédié à la naissance de Gustave Courbet se poursuit cet été, avec un temps fort : la résidence de l’artiste franco-chinois Yan Pei-Ming à Ornans, qui présentera de nouvelles toiles à cette occasion. Un programme d’animations variées complètera cette exposition événement.

courbet-juin-19Après un volet consacré ce printemps à une facette peu connue de Gustave Courbet, ses travaux de dessin, le musée Courbet met à présent en lumière l’héritage qu’a laissé le peintre, demeurant une référence pour de nombreux créateurs d’aujourd’hui. « Courbet est important pour moi parce que c’est un peintre pour les peintres, il couvre une telle variété de sujets, il sait tout faire », confiait Yan Pei-Ming en mars 2018. Ce dernier s’est installé début avril dans l’atelier du peintre pour préparer son exposition estivale. En tout, une quinzaine de toiles de Yan Pei-Ming dialoguent avec une vingtaine d’œuvres de Gustave Courbet. Une dizaine de toiles ont été réalisées dans l’atelier même. On y trouvera les traditionnels sujets que sont les portraits, paysages, animaux. C’est bien un « face à face » qui est ménagé ici. « C’est l’une des locutions les plus exigeantes de la langue française, une locution qui sonne la charge », remarque Thomas Schlesser, historien d’art. « Et, au fond, se montrer digne de Courbet, c’est en effet se dresser face à lui, ainsi que s’y emploie Yan Pei-Ming, parce que Courbet, à bien y songer, est ce peintre qui n’a cessé, toute sa vie, que d’être face aux choses ».

L’atelier dans lequel s’est installé Yan Pei-Ping a été acquis en 2008 par le Département du Doubs. Récemment restauré, on peut y trouver des peintures murales réalisées par Courbet, notamment des hirondelles au plafond et deux paysages. C’est dans ce lieu dédié à la création que Yan Pei-Ming a réalisé des huiles sur toile de grandes dimensions, conçues à la lumière naturelle de l’endroit. S’il est notamment célèbre pour ses portraits monumentaux, Yan Pei-Ming prend depuis quelques années l’histoire comme autre sujet de ses tableaux, traitant de moments cruciaux pour l’humanité, comme le 11 septembre ou encore l’accident nucléaire à Fukushima en 2011.

Reportage de Diversions

Cet été encore, un riche programme d’animations est organisé en parallèle de l’exposition. Des ateliers d’origami sur le thème de l’hirondelle seront notamment mis en place par l’atelier Souzou. Pour s’initier à cet art du papier et découvrir des techniques de pliage, qui aboutiront à la création d’une hirondelle, rendez-vous les 16 juin et 4 août de 15h à 16h30, avec Chizuru Ariga, artisan d’art origamiste (durée 1h30). Des ateliers jeune public sont également mis en place tous les mercredis des vacances scolaires, afin de s’initier à la pratique artistique autour de Gustave Courbet. Les 10, 17, 24, 31 juillet, et 7, 14, 21, 28 août à 15h – À partir de 6 ans. Gratuité pour les enfants de moins de 12 ans. Dans la limite de 8 places. Durée : 1h environ. Citons encore des visites théâtralisées avec la compagnie de théâtre d’improvisation Catégorie libre. Découvrez l’exposition de Yan Pei-Ming autrement en compagnie d’un guide, d’un agent de sécurité et d’une étudiante en beaux-arts ! 6 et 7 juillet, à 14h, 15h et 16h – Durée : 45 minutes environ. Quant aux visites sensitives, elles vous invitent à « ressentir » les tableaux avec les cinq sens. 18 juillet et 8 août à 15h – Durée : 1h environ – À retrouver également, une visite en langue des signes le 25 juillet à 14h30, ainsi qu’une visite commentée avec Thierry Savatier, historien de l’art, le 28 juillet à 11h et à 15h.

Yan Pei-Ming face à Courbet, vue de l'exposition -

Yan Pei-Ming face à Courbet, vue de l’exposition – Photo : Diversions

Des concerts sont au programme, l’un autour du violon et de la harpe, avec Anne et Sara Salomon qui ont sélectionné des pièces en lien avec les peintures de Courbet et les musiciens, s’associant en outre aux oeuvres de Yan Pei-Ming. 20 juillet à 14h30 et à 16h30 Durée : 30 minutes pour chaque concert.
Des « Impromptus musicontés amusés au musée » seront également proposés ! Une conteuse et un musicien de la compagnie À la lueur des contes proposeront des éclairages originaux et ludiques d’œuvres du musée. 31 août entre 11h et 16h30. Quant à la conteuse Caroline Cortès, elle proposera « Si Gustave m’était conté », pour découvrir là encore des œuvres de Gustave Courbet sous un autre angle. 18 août et 28 septembre de 15h à 16h30 – Départ au musée – Public familial dès 8 ans. Durée : 1h30.

Le billet d’entrée donne droit aux animations gratuites dans la limite des places disponibles. La réservation est parfois conseillée

Exposition Yan Pei-Ming face à Courbet, Musée Gustave Courbet, Ornans, du 11 juin au 30 septembre 2019
www.musee-courbet.fr

atelier du peintre, bicentenaire courbet, musée gustave courbet, ornans, yan pei ming face à courbet

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera