Musique

METZ – II

METZ - IIPOST ROCK

Sub Pop/PIAS/2015

A l’heure où Kurt Cobain revient dans l’actualité avec un documentaire à l’intérêt très discutable, son influence perdure encore sur nombre de musiciens, certainement imprégnés par l’œuvre du leader de Nirvana, chose dont on ne se plaindra pas.

En attendant la parution de la première longue production de Strange Wilds, toujours sur le célèbre label de Seattle, c’est METZ qui avec son deuxième album fait renaitre les cendres du phoenix Cobain au travers de ses compos qui sentent bon la javel de Bleach, comme avec The Swimmer, Wait In Line ou Spit You Out – ces deux dernières pour lesquelles la parenté avec Nirvana sera difficilement niable. Mais il faut être naïf pour voir en METZ une simple copie d’un groupe mythique. La formule est simple : un trio guitare-basse-batterie pour développer un son brut, plein de puissance à l’enregistrement quasi live où les mélodies sont mises de côté au profit d’une avalanche de décibels heavy et rentre-dedans. Enregistré dans la foulée d’une longue tournée, II contient en lui toute la force de la scène qui se sent dans le hardcore de Acetate ou le punk de Eyes Peeled. L’ambiance de II est pesante et atteint des sommets de noirceur quand le trio touche au post-rock avec Landfill.

Avec cette nouvelle production, METZ confirme grandement ses débuts fracassants et se pose en un des indispensables groupes de rock heavy actuel.

– Florian Antunes Pires –

album II, chronique album de metz, Metz

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera