Musique

Dijon – La Devise au Théâtre Dijon Bourgogne du 9 au 14 janvier 2017

Benoît Lambert créait en octobre 2015 une petite forme impliquant deux comédiens, dont la diffusion est réservée aux classes de lycées. Si la première a eu lieu au Théâtre Dijon Bourgogne, La Devise s’adresse d’abord à un public d’adolescents. C’est dans cette optique que le directeur du TDB a commandé à François Bégaudeau ce texte qui traite principalement des « trois mots qui se terminent en ”té” ».

La Devise

Photo : Diversions

Liberté. Égalité. Fraternité sont ainsi évoquées par quatre comédiens – la pièce est jouée en alternance par deux duos, Marie-Ange Gagnaux et Yoann Gasiorowski, Paul Schirck et Aurélie Reinhorn -. Trois mots et une ribambelle de questions. Qu’implique la liberté ? Où s’arrête-t-elle ? Quid du respect d’autrui ? Fraterniser est-il une nécessité ? La Devise, avant même de réunir sous une même bannière les citoyens, pose des questions, beaucoup de questions, qu’elles soient sociales, éducatives, économiques ou historiques, qu’elles concernent la violence ou le genre, là encore deux notions qui résonnent nécessairement à nos oreilles et à ceux du jeune public – des attentats récents de 2015 à la foire d’empoigne que constitua en 2014 la loi sur le mariage pour tous -.

Amélie et Sébastien appuient là où ça fait mal. De la liberté au libéralisme, n’y aurait-il qu’un pas ? Si ces notions fondatrices de notre république peuvent sembler galvaudées de nos jours, elles ne sont pas non plus totalement maîtrisées par notre jeune conférencier, que l’État a missionné pour « redonner du sens à notre devise nationale ». Sous l’œil attentif et pour le moins critique d’Amélie, il prépare son discours, et avec elle décortique les devises de par le monde. On joue sur les mots, on les soupèse. On mesure la République avec un grand R à l’aune du contexte social, du fait religieux. Le tout sur un rythme enlevé. C’est simple : La Devise dure le temps d’une heure de cours, pas plus  ! L’intérêt de la pièce réside aussi dans la diversité – encore un terme en vogue ! – des lycées représentés. Publics ou privés, en centre-ville ou en banlieue, la paire de duos sillonne Dijon et d’autres contrées pour porter leur bien incertaine et controversée Devise.

devise-2Liberté. Égalité. Fraternité. Au pays des Droits de l’Homme, on se sent investi d’une responsabilité toute particulière face à ces trois mots gravés dans le marbre de notre constitution. Avec ou sans pupitre, avec ou sans chemise, assis ou debout, il va bien falloir venir à bout de ces trois termes. Le texte de François Bégaudeau évoque aussi avec subtilité, la manière dont l’Institution communique sur sa devise et ses valeurs de manière générale, auprès des citoyens, à coups de sondages, de panels censés être représentatifs, de termes bien choisis. Le marketing politique n’est pas loin. Pas évident de faire tenir en quelques mots les idéaux d’un peuple, sa conception de la société… Des idéaux qui se heurtent de plus à la réalité du terrain contemporain, à notre monde d’hyper-consommation, à la culture zapping. Avec La Devise, Benoît Lambert retrouve l’esprit irrévérencieux qui présidait déjà à l’époque de We Are La France et We Are l’Europe, cette volonté de passer en revue les travers d’une société qui perd les pédales face à elle-même, face à l’Europe, face au monde. Dans La Devise, sont là encore passés au crible quelques comportements, mais aussi des termes que l’on retrouve fréquemment dans l’actualité, et pas toujours dans des contextes flatteurs. Les valeurs, la laïcité, le vivre-ensemble… Manière de dénoncer, comme le dit Amélie dans la pièce, des « automatismes de langues », d’autant que chacun se fait sa propre idée de la liberté. Tout est bon pour clarifier la devise, des cas d’école aux exemples personnels – voire très personnels -, en passant par le mime. L’égalité pour tous serait-elle une chimère ?

– Dominique Demangeot –

La devise, Théâtre Dijon Bourgogne (Parvis Saint-Jean), du 9 au 14 janvier 2017
> Voir la fiche de la pièce
www.tdb-cdn.com

 

aurélie reinhorn, benoit lambert, françois bégaudeau, la devise, marie ange gagnaux, paul schirck, tdb, théâtre dijon bourgogne, yoann gasiorowski

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera