Musique

Chalon-sur-Saône – Chotto Desh à l’Espace des Arts du 12 au 14 décembre

Avant le grand final 2017 orchestré cette année par L’Idéal Club des 26 000 Couverts (du 19 au 22 décembre au Théâtre du Port Nord), l’Espace des Arts vous convie à un voyage au Bangladesh, sous la houlette de l’Akram Khan Company. Un rendez-vous à suivre en famille le 13 décembre (la date tout public, les autres étant dévolues aux scolaires) puisque Chotto Desh est l’adaptation pour le jeune public du solo Desh (2011) d’Akram Khan.

Chotto Desh au Théâtre du Port Nord

Chotto Desh au Théâtre du Port Nord – Photo : Richard Haughton

Chotto Desh, c’est le petit pays en Bengali, une création chorégraphique qui s’inspire directement de l’expérience d’Akram Khan. Ce dernier est né en Angleterre, mais a voulu partir sur les terres de ses ancêtres, comme il le sous-entend dans cette pièce conçue comme un parcours initiatique, évoquant la filiation et l’identité. C’est d’ailleurs par cette interrogation, « Qui suis-je ? » que débute Chotto Desh, qui n’est cependant pas une enquête généalogique, mais s’inspire au contraire de l’imaginaire du Bangladesh, de son folklore et de ses récits merveilleux. Le seul danseur sur scène découvre un monde peuplé de crocodiles et de papillons, de chaises géantes et d’éléphants, un univers inventé par le designer Timmy Yip. Le décor s’anime en direct, évolutif, pour une immersion du spectateur – et du danseur ! – dans un monde magique.

Chotto Desh au Théâtre du Port Nord

Photo : Denis Alamanos

Entre danse traditionnelle kathak, avec ses frappes de pieds et ses pirouettes caractéristiques, et chorégraphie contemporaine, la pièce fait une place importante au rêve mais aussi au souvenir. Chotto Desh est aussi l’occasion de nous rappeler l’actualité , brûlante, sur les migrants. « Cela parle d’immigrants, de mes parents qui ont dû vivre un choc de culture alors qu’ils se sont installés à Londres », confie le chorégraphe qui veut en outre aborder la double identité. « Cela parle aussi de leurs enfants, nés là-bas, ma sœur et moi, qui avons absorbé la culture britannique, et de la difficulté de mes parents à dialoguer avec nous de ce qu’un Bangladais devrait être ou de ce qu’il est ». D’autres thèmes de Desh sont évoqués comme la guerre, le pouvoir et l’homme face à la nature, mais dans une version qui parlera particulièrement aux jeunes spectateurs. Le terme « Kathak » peut se traduire par conteur, venu à l’origine d’un terme sanscrit signifiant histoire. Celle que nous conte Akram Khan, en collaboration ici avec Sue Buckmaster, metteuse en scène de Theatre-Rites, est en tous cas une belle introduction à un autre monde, celui de la danse.

Chotto Desh, L’Espace des Arts (Théâtre du Port Nord), Chalon-sur-Saône, mardi 12 décembre à 14h30, mercredi 13 décembre à 10h, mercredi 13 décembre à 19h, jeudi 14 décembre à 10h – Représentation tout public : Mercredi 13 décembre à 19h
http://espace-des-arts.com

akram khan, chalon sur saone, chotto desh, espace des arts

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera