Musique

Belfort – Nouvelle saison du Théâtre de Marionnettes 2017-2018

 

Article publié à l’origine dans l’édition d’octobre 2017 du journal Diversions – consulter le PDF ici

Rendez-vous ce soir mardi 26 septembre au Théâtre de Marionnettes de Belfort avec la compagnie La Pendue, qui fera intervenir l’une des marionnettes les plus fameuses au monde, Polichinelle, mais dans un contexte pour le moins remanié et terriblement moderne. Le Théâtre de Marionnettes de Belfort donne le ton d’une nouvelle saison où se croiseront une fois encore plusieurs courants artistiques, avec la marionnette comme tronc commun. Une saison 2017-2018 qui s’annonce une nouvelle fois riche en découvertes et en émotions !

Poli dégaine en ouverture de saison du Théâtre de Marionnettes de Belfort le 26 septembre

Poli dégaine en ouverture de saison du Théâtre de Marionnettes de Belfort le 26 septembre – Photo : DR

Fin octobre, il est désormais de tradition au Théâtre de Marionnettes de Belfort de se faire gentiment peur. Aux abords de la fête d’Halloween, la compagnie Une Poignée d’Images présentera sa nouvelle création, Même pas peur !, du 22 au 31 octobre. Comme son nom l’indique, le spectacle évoquera les peurs qui ont peuplé notre enfance. « Il s’agit de faire comprendre aux enfants qu’il y a de nombreuses causes à la peur et qu’elle est parfois utile en rendant prudent », explique la compagnie Une Poignée d’Images. « Si la peur est d’abord un sentiment personnel, nous voulons que les enfants sachent que les adultes peuvent aussi avoir peur et que celle-ci accompagne tout au long de la vie ». Après le géant Arwen – que le public retrouvera d’ailleurs les 3 et 5 novembre -, on revient donc à des personnages humains, même si là encore le monde merveilleux n’est pas loin, entre marionnette, théâtre d’objet et chanson.

Même pas peur !, nouvelle création d'Une Poignée d'Images à découvrir en octobre

Même pas peur !, nouvelle création d’Une Poignée d’Images à découvrir en octobre – Photo : DR

D’Une Poignée d’Images, on retrouvera durant la saison d’autres créations, à l’instar de Robinson, les 15, 19 et 22 novembre prochains. On retrouvera Jean-Paul, jeune garçon particulièrement curieux, et donnant du fil à retordre à ses parents qui n’arrivent pas à le faire dormir. Le conte et l’histoire de Robinson en particulier sont alors appelés à la rescousse, mais très vite la chambre se transforme en bateau qui s’échoue sur une île abandonnée… Il faut dire que les enfants aiment les histoires, et ils pourront aussi retrouver, le 24 décembre, l’adaptation par une Poignée d’Images des Trois petits cochons, qui bouscule le conte traditionnel en rendant les trois cochonnets davantage téméraires, adeptes de rap, et qui se voient un jour confrontés à un lapin. L’occasion pour la compagnie d’aborder ici le thème de la peur face à l’inconnu. Mais surtout un bel éloge de la différence !

Je n’ai pas peur en ouverture du Solstice de la Marionnette en février 2018

Je n’ai pas peur en ouverture du Solstice de la Marionnette en février 2018 – Photo : Pascal Prennec

On retrouvera bien sûr en février 2018 une nouvelle édition du festival désormais incontournable sur l’Aire urbaine, Le Solstice de la Marionnette du 9 au 25 février, où l’on pourra assister à plusieurs spectacles d’Une Poignée d’Images, mais aussi d’autres artistes dont les Bretons de Tro-Héol, qui viendront présenter Je n’ai pas peur en ouverture de festival, le jeune Michele découvrant au fond d’un trou un enfant de son âge. « Je n’ai pas peur, roman de Niccoló Ammaniti, drôle, cruel et passionnant, nous a ramené à l’enfance […] », expliquent Martial Anton et Daniel Calvo Funes. « Ce passage insaisissable pendant lequel on commence peu à peu à abandonner l’insouciance pour entrer progressivement dans les préoccupations propres à un âge plus mûr ». C’est cela aussi, le théâtre de marionnettes, un art qui suscite l’imaginaire, le nourrit, mais qui permet en outre de confronter le public – et en particulier les jeunes spectateurs – avec la société et le monde dans lesquels ils vivent.

Le Théâtre de Marionnettes de Belfort vous invite donc à une nouvelle saison riche en rencontres artistiques de toutes sortes, et propose aussi deux rendez-vous formation, le 8 novembre autour du mapping vidéo, par Antonin Lang. On retrouvera ce dernier le 24 janvier prochain autour cette fois de Sunlite, logiciel alliant projection vidéo, gestion du son et des lumières, envoi de signaux MIDI et DMX… Des formations ouvertes à tous, professionnels ou curieux. Une autre manière d’aborder le champ de la création !

– Dominique Demangeot –

http://marionnette-belfort.com/programmation/poli-degaine-26-sept/

théâtre de marionnettes belfort, une poignée d'images

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera