Musique

Back To The Trees fait des petits

Back To The TreesChaque été, l’association Elektrophonie et l’école d’art de Besançon, l’ISBA, ont coutume d’inviter le public à venir arpenter nos forêts. Chailluz à Besançon, Forêt de Chaux puis Chamblay dans le Jura et depuis l’an dernier, la forêt communale de Saint-Vit, ont été les théâtres de ces déambulations artistiques et sylvestres. L’édition Back To The Trees franc-comtoise connaitra sa prochaine édition le samedi 29 juin 2019, toujours à Saint-Vit, un rendez-vous qui essaimera une fois encore sur plusieurs autres continents.

Back To The TreesL’une des grandes forces de l’évènement, fondé en 2011, est en effet d’avoir su pousser ses racines par-delà les départements et même les mers et les océans. L’an dernier, des rendez-vous Back To The Trees se sont déroulés à Khagrachari au Bangladesh, ainsi qu’en Gironde, en Ardèche et en Suisse. Parmi les éditions délocalisées de 2019, le Kosovo viendra rejoindre la liste des villes participantes. Chaque édition possède sa propre spécificité, et est organisée localement. Lionel Viard, qui a créé l’événement au sein de l’association Elektrophonie, laisse toute latitude aux organisateurs dans les différents pays. Au Bengladesh par exemple, il s’est trouvé que l’édition 2018 comportait surtout des performances d’artistes, tandis qu’en Ardèche, c’est le théâtre qui s’est taillé la part du lion. En Gironde, c’est plutôt la forêt bien-être qui était évoquée, tout comme en Suisse où l’homme médecin était un thème central, dans la lignée des chamans guérisseurs. Toujours est-il que le nombre d’artistes qui ont pris part à Back To The Trees depuis 2011 donnerait presque le tournis… (Allez donc visiter ce lien pour vous en convaincre).

Back To The Trees

Repas organisé au milieu des arbres, où il fut question de philosophie en compagnie du directeur de l’ISBA, Laurent Devèze, d’Anne-Lise Wuillamier et de nombreux convives !

Back To The Trees

Cet été encore, Back To The Trees se déroulera donc dans plusieurs endroits du monde, et les relations qu’entretient Lionel Viard avec plusieurs personnes ou associations, qu’il s’agisse de Cayenne, de la Finlande, du Maroc ou encore du Cameroun, laissent augurer de futures Back To The Trees en délocalisation. En ce qui concerne la Franche-Comté, l’événement s’organise en lien étroit avec l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon, qui s’occupe en particulier du volet plastique/art contemporain, tandis qu’Elektrophonie programme plutôt des artistes sonores comme à son habitude. Mais une fois que cette distinction a été faite, il s’agit surtout, pour les spectateurs-trices, de se laisser porter par les chemins de la forêt, d’accepter de se perdre le temps d’une fin d’après-midi, d’une soirée, pour découvrir de multiples propositions artistiques. Si une carte est remise à l’entrée de la forêt, afin de disposer de quelques clés concernant les différents projets, le plaisir réside peut-être surtout dans le fait de se laisser surprendre !

Dominique Demangeot
Photos : Diversions/juin 2018

Plus d’informations sur les évènements : https://www.backtothetrees.net/fr

 

Back To The Trees

back to the trees, elektrophonie, isba, saint vit

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera