Musique

Une Soirée sur le thème «Admettre les crimes coloniaux ? », autour du livre de Fabrice Riceputi le 3 février à 19h aux Sandales d’Empédocle

Le débat sera modéré par Jean-Paul Bruckert ancien professeur d’histoire en classe préparatoire au Lycée Pasteur de Besançon, spécialiste d’histoire coloniale et entrecoupé de lectures d’extraits du livre de Fabrice Riceputi par Yves Bourdais.

Fabrice Riceputti, La bataille d'EinaudiCette soirée sera l’occasion de parler de La bataille d’Einaudi, comment la mémoire du 17 octobre 1961 revint à la république (Editions du Passager Clandestin, 2015) en présence de son auteur Fabrice Riceputi, professeur d’histoire au collège Proudhon de Besançon. L’ouvrage retrace le travail et le combat de Jean-Luc Einaudi contre l’oubli dans la mémoire collective des évènements dramatiques du 17 octobre 1961. A l’issue de cette manifestation pacifiste d’Algériens qui protestaient contre le couvre-feu qui leur était imposé, la répression policière entraina la mort de plusieurs dizaines de manifestants dans des conditions atroces. Le retour sur ce que beaucoup qualifièrent de massacre est l’occasion d’ouvrir une réflexion plus générale sur la difficulté qu’a la société française à revenir sur son passé colonial.

> Les premières pages de l’ouvrage peuvent être lues ici : http://ldh-toulon.net/Jean-Luc-Einaudi-citoyen-chercheur.html

– Martial Cavatz –

Soirée sur le thème «Admettre les crimes coloniaux ? », autour du livre de Fabrice Riceputi le 3 février à 19h aux Sandales d’Empédocle, Besançon

fabrice riceputi, la bataille d'einaudi, sandales d'empédocle

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera