Musique

Une équipe… follement Belge à l’Arche de Bethoncourt

> Article publié à l’origine dans le numéro de décembre 2015 du journal Diversions Aire urbaine – consulter le PDF ici

Loïc Faure fait partie de ces artistes qui ont lié des relations durables avec la scène nationale du Pays de Montbéliard. On a pu le rencontrer dernièrement lors des Green Days 2015. À l’invitation de MA scène nationale, l’acrobate revient dans le Pays de Montbéliard, à l’Arche cette fois pour orchestrer un spectacle unique, une création originale autour des arts du cirque à voir le 23 janvier à Bethoncourt.

Loic Faure à l'Arche de Bethoncourt

Loïc Faure – à gauche – Photo : Jet Pack Productions

Voilà onze ans que Loïc Faure, artiste français, redoutable manieur de balles et acrobate, vit en Belgique. Avec Follement Belge !, il nous propose un spectacle inspiré du cabaret, réunissant autour de lui une dizaine d’artistes venus de Belgique. Sa première venue à Montbéliard date de 2012. « À l’époque j’étais venu avec la troupe Feria Musica. C’est à ce moment que j’ai rencontré Yannick Marzin ». Le directeur de MA recontacte alors Loïc et lui propose de créer un spectacle solo aux Bains Douches, que l’on a pu découvrir lors de la saison dernière à Montbéliard. « Yannick m’a beaucoup aidé dans le développement de projets. Il m’a aussi offert une « green card » lors des Green Days en mai dernier ».

Pour Follement Belge !, Loïc a choisi la salle de l’Arche à Bethoncourt, un lieu dans lequel il n’avait encore jamais joué. Mais le maître d’œuvre de cette nouvelle production de MA avait des besoins bien spécifiques ! Si le spectacle est encore en gestation, Loïc a déjà une idée bien arrêtée : l’artiste souhaite « retourner le théâtre ». Comprenez ici que Loïc et ses compagnons de scène ont bien l’intention de bousculer quelque peu les règles du spectacle, et il se pourrait bien que certaines saynètes se déroulent hors les planches… L’objectif est finalement de mettre à profit toutes « les ressources acrobatiques » de l’Arche. Il fallait à Loïc de grands escaliers, une petite salle par laquelle faire passer le public… Mais nous ne vous en dirons pas plus. Un parcours va être défini durant les quelques jours de résidence précédant le spectacle. « C’est difficile de réunir toute l’équipe, car chacun joue dans des compagnies différentes », explique Loïc, « mais on a vraiment envie d’être ensemble pendant une petite semaine ».
Parmi la joyeuse troupe qu’a réunie Loïc, on trouvera donc des artistes circassiens pratiquant mât chinois, jonglage décalé, équilibre, monocycle, roue cyr… Trois musiciens seront également de la partie, deux de Bruxelles et un de Liège. « Ce dernier vient du jazz, du klezmer et a une formation classique ». La soirée sera présentée par un « Monsieur Loyal » de 2 mètres 07… L’appellation « plus grand présentateur belge du monde » n’est donc pas exagérée. « Il vient du cirque, a fait du cinéma, du théâtre, et a été chauffeur de salle », précise Loïc au sujet de ce drôle de maître de cérémonie à découvrir le 23 janvier.

Les quelques jours de résidence à l’Arche de Bethoncourt vont permettre de travailler les transitions, le montage des différents agrès, car chaque artiste viendra avec son numéro en poche, même si une part non négligeable d’improvisation est également annoncée par Loïc Faure. « J’ai choisi l’équipe pour son énergie, sa capacité à improviser ».  Le jongleur acrobate a déjà hâte de se retrouver à Bethoncourt pour apporter sur le Pays de Montbéliard « un grand moment de petite folie belge », comme il l’annonce lui-même.

– Dominique Demangeot –

Jongloïc – Follement Belge !, L’Arche, Bethoncourt, 23 janvier à 20h
www.mascenenationale.com

arche, bethoncourt, jongloic, loic faure, MA scène nationale, une

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera