Musique

Therapy? – Disquiet

Chronique album Therapy? - Disquiet - ROCK

Disquiet

Amazing Record Co

Si pour beaucoup l’intérêt pour Therapy? est tombé avec Infernal Love, il n’en demeure pas moins que durant ces vingt dernières années le trio est resté actif, produisant de nouveaux albums de façon régulière, attendus avec impatience par un parterre de fans rarement déçus.

Avec Disquiet, les Irlandais laissent tomber les expérimentations de A Brief Crack Of Light pour se recentrer sur un album plus direct et homogène, à la production finalement très nineties. Les influences de Therapy? sont multiples et se font sentir dans leur musique qui combine la puissance hargneuse de riffs métalliques et la chaleur mélodique des refrains. En pratique, cela se traduit avec le titre d’ouverture Still Hurts et plus loin avec Good News Is No News qui font ressortir des vagues sombres ou nouvelles propres à Joy Division ou Depeche Mode, toujours présents dans la tête d’Andy Cairns. Tides quant à elle est un parfait titre power pop.  Mais Therapy? ne serait pas Therapy? sans sa section rythmique solide qui à elle seule porte les morceaux, que ce soit la basse de Michael MacKeegan sur Helpless Still Lost ou les fûts de Neil Cooper sur Vulgar Display Of Powder. Et quand la guitare de Cairns les rejoint, cela donne Insecurity, un Trigger Inside bis qui ravira les inconditionnels de Troublegum et montre que le trio en a encore sous le coude, un quart de siècle après son premier effort.

– Florian Antunes Pires –

chronique album disquiet, disquiet, therapy?

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera