Musique

Ornans – Exposition Courbet/Clergue – Rencontre photographique

Article publié à l’origine dans le numéro de décembre 2016 du journal Diversions (consultez le PDF ici)

C’est à une rencontre d’un type particulier que nous convie le Musée Courbet à partir du 17 décembre. Le musée mobilise une partie de son fonds photographique ainsi qu’un prêt d’une collection privée pour nous faire découvrir les liens forts unissant le peintre franc-comtois et le photographe Lucien Clergue, tout en évoquant également le rôle majeur que joue aujourd’hui la photographie dans la création artistique, et que Gustave Courbet avait pressenti à son époque.

courbet

Gustave Courbet en 1862 par Étienne Carjat – Photo : DR

L’exposition Courbet/Clergue – Rencontre photographique proposera dans un premier temps d’étudier les rapports qu’entretenait Gustave Courbet avec la photographie, ce dernier ayant été immortalisé par quelques grands photographes de l’époque tels que Nadar, Carjat ou Reutlinger. On verra également que ce nouveau medium, procédé inventé par Joseph Nicéphore Niépce au début du XIXe siècle, sera mis à profit par le peintre d’Ornans pour promouvoir sa peinture, mais qu’il l’utilisera aussi dans le cadre de ses propres créations. Parmi les œuvres exposées, le public découvrira la première photographie de Gustave Courbet, prise en 1853 par Victor Laisné, portrait de l’artiste déterminé, ainsi que la dernière, datant de 1877, un portrait par Paul Metzner montrant le peintre triste et vieillissant. Manière de nous dire peut-être qu’en parallèle de son intérêt artistique, la photographie sera aussi un formidable moyen de témoigner de l’histoire des hommes, rendre compte de leurs destinées. Dans l’exposition à voir à Ornans, d’autres prises de vue présenteront Courbet de manière stéréoscopique, grâce à Eugène Feyen qui immortalisa l’artiste Courbet travaillant dans son atelier ou dehors.

stereo

Vue stéréoscopique de l’atelier de Courbet par Eugène Feyen – Photo : DR

L’exposition fera également intervenir les œuvres de Lucien Clergue, originaire d’Arles et fondateur des Rencontres photographiques dans la même ville. Premier photographe intégrant l’Académie des beaux-arts de l’Institut de France, Lucien Clergue, grand ami de Picasso, est notamment célèbre pour ses nus et ses scènes de corrida. L’exposition à Ornans, où Clergue s’est rendu en 1979, mettra en évidence la filiation entre les deux artistes. « Courbet ! Ses nus dans l’eau bien sûr m’avaient touché ! », dira Lucien Clergue. « Il m’avait précédé et je ne pouvais que me réjouir de m’inscrire dans une suite logique ». L’Institut Courbet présente 34 photographies issues de son fonds, qui rendent hommage au Pays de Courbet porté sur la pellicule par Clergue, le photographe emboîtant le pas du maître du Réalisme, contemplant les mêmes paysages, « à la recherche des signes et traces laissées par Courbet ».

– Paul Sobrin –

Exposition Courbet/Clergue – Rencontre photographique, Musée Courbet, Ornans, du 17 décembre au 30 avril
www.musee-courbet.fr

courbet clergue rencontre photographique, exposition ornans, institut courbet, musée Courbet

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera