Musique

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté – Sortie de l’album Les Quatre saisons de Nicolas Bacri

Après Vivaldi, Piazzolla, le compositeur Nicolas Bacri revisite à son tour le mythe universel des saisons. C’est l’objet d’un nouvel enregistrement de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté qui accueillait à Besançon, en février 2015, le compositeur ainsi que quatre solistes d’exception dont François Leleux, l’un des hautboïstes les plus doués de sa génération, par ailleurs à l’origine de ce cycle des saisons, dont la sortie nationale aura lieu le 29 avril 2016.

L'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté durant l'enregistrement des Quatre saisons de Nicolas Bacri en février 2015, à l'Auditorium du Conservatoire du Grand Besançon - Photo : Diversions

L’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté durant l’enregistrement des Quatre saisons de Nicolas Bacri en février 2015, à l’Auditorium du Conservatoire du Grand Besançon – Photo : Diversions

 

Nicolas Bacri et François Leleux sont des amis de longue date. Il y a eu d’abord une pièce, baptisée à l’origine Musica concertante, pour hautbois, violoncelle et orchestre à cordes en Allemagne avec Natalia Gutman. François Leleux a ensuite demandé à Nicolas de composer pour lui et sa compagne violoniste Lisa Batiashvili. « Avec son mariage et la naissance de son enfant, j’ai tout de suite pensé au sentiment amoureux, et j’ai donc intitulé la pièce Concerto amoroso. C’est là que j’ai commencé à associer un type de musique avec une saison : le printemps », explique Nicolas Bacri. Au final, la pièce sera associée à l’automne en raison de son atmosphère nostalgique et méditative. Ces deux concertos sont restés seuls plusieurs années. À la faveur d’une résidence avec l’Orchestre de Chambre de Paris, le directeur artistique Jean-Marc Bador a passé commande à Nicolas de deux autres pièces en 2010 et 2011. « Pour l’hiver j’ai choisi l’alto comme partenaire du hautbois. L’année suivante j’ai eu l’idée de réunir tous les instruments à cordes des trois premières saisons pour l’été ».

Les Quatre saisons de Nicolas Bacri

Les Quatre saisons de Nicolas Bacri

S’il a travaillé à une unité stylistique entre les saisons, Nicolas Bacri a également souhaité donner des physionomies assez différentes aux concertos. « Plus que dépeindre les saisons, je voulais dépeindre l’état d’esprit dans lequel on peut se trouver au contact des phénomènes de lumière ou de température qu’il peut y avoir dans une saison ». Le caractère à la fois accessible et esthétique de la musique de Nicolas Bacri a séduit le chef de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, qui souhaite faire découvrir au public des œuvres nouvelles. « Nicolas n’écrit pas dans un courant de mode ou de pensée, mais en dehors de toute obligation », explique Jean-François Verdier. « Immédiatement, le public est pris par un discours à la fois esthétique et humain ».

Pour l’enregistrement, François Leleux a convié de jeunes musiciens internationaux : Valeriy Sokolov au violon, Adrien La Marca à l’alto et Sébastien van Kuijk au violoncelle. On retrouve son hautbois sur l’ensemble des cinquante minutes que compte le cycle des saisons.
« C’est grâce à François que j’ai un rapport spécial au hautbois », explique Nicolas Bacri. « C’est lui qui me l’a rendu vivant au point où ça me semblait naturel d’écrire pour cet instrument ». Le hautboïste apprécie quant à lui le côté tourmenté de la musique de Nicolas. Pour Sébastien van Kuijk, la difficulté de cette pièce est de la rendre lisible. « Cette expression lyrique s’impose à nous. L’important est de pouvoir faire circuler ce discours entre nous, surtout dans le quadruple concerto de l’été ».

Les Quatre saisons de Nicolas Bacri ont été enregistrées à l’Auditorium du Conservatoire du Grand Besançon. Un lieu dont l’acoustique a plu aux solistes. « Cela ne résonne pas trop et ce n’est pas trop sec », selon Adrien La Marca. « Le fait de travailler avec le compositeur aide. On a immédiatement les réponses à toutes les questions que l’on se pose ». La première rencontre de François Leleux avec la formation franc-comtoise a eu lieu au Festival de Compiègne en juillet 2014. Les Quatre saisons y étaient jouées dans leur intégralité pour la première fois. « J’ai trouvé que c’était un orchestre avec une qualité professionnelle irréprochable. C’est très inspirant », nous confiait François Leleux à l’époque de l’enregistrement. « Je suis touché par toute cette énergie qu’il y a ici à Besançon, le hautbois solo Fabrice Ferez, ou la clarinette solo, Julien Chabod qui a lancé le label Klarthe. C’est très joyeux et enthousiasmant ». Autres invités avec lesquels il a fallu composer durant l’enregistrement : les micros ! « Le micro aplanit beaucoup le spectre des nuances, alors on est obligés de surfaire un peu le discours », explique Sébastien van Kuijk qui connait bien l’orchestre pour avoir collaboré avec lui à plusieurs reprises. « Il y a aussi cette ambiance familiale que partage l’orchestre qui est très appréciable pour nous, et qui met le soliste à l’aise ».

– Dominique Demangeot –

Les Quatre Saisons – Nicolas Bacri (Klarthe) – Sortie nationale de l’album le 29 avril 2016
www.ovhfc.com

francois leleux, jean françois verdier, klarthe, nicolas bacri, orchestre victor hugo franche comté

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera