Musique

Mulhouse – Kikesa au Noumatrouff le 2 mars

Après avoir blindé notamment La Maroquinerie et La Boule Noire cet hiver, le Nancéen débarque à Mulhouse. Deux mix tapes bien fournies ont permis à Kikesa de poursuivre son ascension sur le net, son succès se confirmant actuellement dans les salles de concert. On le retrouvera le 2 mars prochain au Noumatrouff.

kik

Photo : Kikesa DR

Soirée éthyliques – OSBLC qui se moque gentiment de Booba non ? -, pastiche de slow eighties – Plage 80 -, amours déçues (Adieu mon cœur), Kikesa navigue entre rap et électro, et le flow du bonhomme fait preuve d’une redoutable efficacité. Il a su s’attirer les faveurs d’un public nombreux et fidèle en proposant, chaque dimanche, son DDHDimanche de Hippie -, un nouveau contenu chaque week-end qui compte déjà pas mal de featurings (Lorenzo, Nemir, Mahdi Ba…). On y trouve les derniers morceaux de Kikesa, mais aussi des FAQ, des remix… Du rap, le jeune musicien semble avoir assimilé pas mal de codes, se frottant à divers styles et autant de phrasés. Orelsan ne s’y est pas trompé en le conviant sur des premières parties – les fans d’Aurélien Cotentin ne devraient d’ailleurs pas être dépaysés en écoutant Kikesa -. S’il a désormais déménagé à Lyon, celui que l’on surnomme le Nouveau Hippie – rapport à sa coupe afro sertie d’un bandana -, a notamment donné un concert mémorable dans la SMAC de sa ville d’origine. À L’Autre Canal, il a confirmé tout le bien que ses vidéos Youtube pouvaient laisser penser de lui.

Adoubé par Mahdi Ba – les Youtubeurs convaincus comprendront aisément -, Kikesa se trouve aujourd’hui sur une pente ascendante. « Écoutez mes musiques en douce en boucle », scande le rappeur sur Trop. Kikesa ajoute dans ses prods une quantité non négligeable de second degré à l’instar d’Odezenne ou encore Vlad (en beaucoup moins sombre ici cependant). Kikesa n’est pourtant pas un débutant et voici dix ans qu’il officie dans la musique, usant et abusant de nappes de claviers dans ses prods, traitant des sujets typiques dans le hip-hop (succès, célébrité… et les filles bien sûr). Visiblement, ils sont beaucoup à avoir suivi la consigne… Kikesa chante aussi sur Bisou : « 2018 c’est mon année… ». C’est pas faux ! Alors que lui réservera donc 2019 ?

– Manu Gilles –

Kikesa, Le Noumatrouff, Mulhouse, 2 mars à 20h30
http://www.noumatrouff.fr/prochains-concerts/kikesa

 

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera