Musique

Journées Européennes des Métiers d’Art en Franche-Comté du 31 mars au 2 avril

Article publié à l’origine dans l’édition de mars 2017 du journal Diversions (consulter le PDF ici)

Chaque année au début du printemps, les artisans d’art ouvrent leurs ateliers pour faire la démonstration de leurs savoir-faire, et mettre en lumière leurs productions auprès du grand public. La onzième édition des Journées Européennes des Métiers d’Art se tiendra du 31 mars au 2 avril 2017.

La thématique de cette année, « Savoir(-)Faire du Lien » explorera la place de l’artisan au sein de la société, et ce qu’il apporte notamment en terme de lien social, économique ou encore culturel. Il faut dire que les champs investis par les artisans d’art sont extrêmement divers, et l’on dénombre plus de 200 métiers répartis en 19 secteurs : terre, verre, bois, cuir, arts graphiques, art floral, arts mécaniques, jeux et jouets, arts et traditions populaires, bijouterie, joaillerie, orfèvrerie et horlogerie, décoration des matériaux, facture instrumentale, luminaire, mode, métiers liés à l’architecture, métal, pierre, tabletterie, textile, arts du spectacle. Autant dire que les occasions de faire des découvertes seront particulièrement nombreuses ! Avec 38 000 entreprises dans le secteur des métiers d’art aujourd’hui, le poids économique représenté est réel.

Journées Européennes des Métiers d'Art 2017

Ce week-end des métiers d’art, avec sa mise en valeur de nombreux savoir-faire, remplit également un rôle cher au monde de l’artisanat : la transmission et le lien entre les générations. Certains des métiers représentés sont devenus particulièrement rares, et un week-end comme celui-ci permet à tout un chacun, et en particulier aux plus jeunes, d’entrer en contact avec des techniques dont on parle finalement peu dans les médias. C’est aussi la rencontre entre ce que l’on nomme aujourd’hui le consomm’acteur et un professionnel, l’occasion pour le public de prendre conscience du nombre conséquent d’artisans autour de lui, et de la nécessité de soutenir ces économies locales.

Envol Création à Giromagny

Envol Création à Giromagny – Photo : Caroline Vo Minh/Diversions

Le métier d’art se définit selon trois critères : la mise en œuvre de savoir-faire complexes pour transformer la matière, la production d’objets uniques ou en très petites séries présentant un caractère artistique, et la maîtrise globale de son métier par le professionnel. Trois critères reconnus par la loi, et tels qu’ils sont définis par l’Institut National des Métiers d’Art. En Franche-Comté, où l’on trouve près de 300 artisans d’art, les métiers d’art sont notamment orientés sur le secteur de l’horlogerie et autres mécanismes de précision, avec par exemple la lunetterie à Morez ou encore le tournage du bois dans le Jura.

Focus sur… Envol Création
À l’occasion des Journées Européennes des Métiers d’Art, la céramiste Marylène Swietek ouvrira son atelier de Giromagny au public, mais invitera également Anne Habermacher, graphiste, à venir présenter son travail.
Samedi 1er avril et dimanche 2 avril de 10h à 19h – Entrée libre – Envol Création, 8 rue Thiers à Giromagny

Marylène travaille la porcelaine, crée des objets utilitaires autour des arts de la table principalement, mais propose aussi un peu de décoration et des bijoux. Après trois ans d’études en arts appliqués aux Beaux-Arts sur Mulhouse, option textile, Marylène a poursuivi par une année de formation professionnelle en céramique. « Je cherchais vraiment à créer un objet du début jusqu’à la fin, et voir toutes les étapes ». La porcelaine a sa préférence, « avec beaucoup de possibilités techniques derrière, et de rendu ». Marylène travaille beaucoup sur commande, et il faut environ trois mois pour obtenir la pièce finie, sur mesure. « J’ai besoin que ma pièce soit utilitaire, qu’elle serve à quelque chose. Tout passe au lave-vaisselle et au micro-ondes sans problèmes », précise Marylène. Nul doute que cette dernière saura transmettre l’amour de son savoir-faire au public. Elle donne d’ailleurs des cours et se déplace sur les expositions et marchés divers. La cuisson des pièces prend également du temps. « Il faut savoir qu’une pièce est cuite deux fois : la première cuisson va durer 7 heures, la deuxième 12 et le four met entre 25 et 30 heures à redescendre en température, avant que je puisse récupérer les pièces ». Une preuve de plus que l’artisanat se trouve être, souvent, un art de la patience !

– Dominique Demangeot –

Journées Européennes des Métiers d’Art, divers lieux en Franche-Comté
du 31 mars au 2 avril – Programme complet : www.journeesdesmetiersdart.fr

artisanat, journées européennes des métiers d'art

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera