Jeanne Added – Air

ELECTRO POP

Naïve

C’est armée de son nouvel EP baptisé Air, que la lauréate 2019 des Victoires de la Musique (artiste féminine et album rock), vient de prendre d’assaut les bacs. Mais en ce moite juillet, exit le rock irradiant de Radiate, ici Jeanne Added nous laisse respirer, avec cet opus en contre-jour, interprété en trio avec les compères Emiliano Turi aux fûts, Sylvain Daniel à la basse.

Jeanne Added - Air, chronique albumSur Air en effet, Jeanne Added a tendance à privilégier l’intimité, des morceaux qui prennent le temps de s’installer, théâtres propices à quelques déambulations sonores. Ainsi sur Understand, la chanteuse laisse tout loisir à la basse de Sylvain Daniel de s’épancher longuement. Un morceau où l’on perçoit d’ailleurs la patte jazzy du musicien, qui a quelque peu déteint sur ce Air qui s’évertue à fouiller joliment rythmiques et mélodies. L’EP ne s’appelle donc pas Air par hasard. Un court disque (EP, donc !) qui prend des allures de parenthèse en attendant le prochain album, même si Air se compose tout de même de huit titres, ce qui n’est pas peu pour un EP… Jeanne explore visiblement d’autres voies musicales ici, semblant vouloir s’affranchir du format chanson classique, ayant écrit ces morceaux lors de la tournée de Radiate. On sait combien les tournées peuvent être des moments particulièrement électriques pour un artiste. On ressent ici le besoin de la chanteuse de se poser loin du brouhaha de la foule (plus nombreuse il est vrai depuis ses deux Victoires de l’an passé).

Sur cet album enregistré dans un petit studio à Montreal (le Break Glass Studio, qui gagne à être connu), les arrangements restent en arrière-plan, voix mixée très en avant, qui se détache ainsi sur des paysages brumeux. « Le brouillard continue, et bientôt je n’y vois pas même ta peau nue, ni ton visage ni toi », chante Jeanne Added sur la première piste de Air,  un texte écrit, une fois n’est pas coutume, dans la langue de Molière (on vous parlait de nouvelles explorations), et l’essai est plutôt bien transformé ! La suite des titres revient cependant à l’anglais, dans des ambiances electro pop, des chansons édifiées avec une réelle économie de moyens pour ne conserver que l’émotion brute. La batterie d’Emiliano Turi joue elle aussi un rôle important dans l’EP, imposant un rythme plus soutenu sur la petite incursion rock (léger, le rock) Off My Back et le funky Call Me (on est tout de même loin du disco du titre éponyme de Blondie), même si la plupart du temps, la musique de Jeanne Added appelle ici à la détente. Reste à savoir la place qu’auront ces nouveaux morceaux dans les prochains concerts de l’artiste cet automne !

 

air, chronique album, critique disque, emiliano turi, jeanne added, naive, sylvain daniel

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera