Musique

Illiade – Printemps des Bretelles à Illkirch-Graffenstaden du 15 au 24 mars 2019

La nouvelle édition du Printemps des Bretelles, initié par l’Illiade, se tiendra du 15 au 24 mars prochains. Une grande soirée d’ouverture conviera dès 19h30 le 15 mars, le Bal intercontinental du Tire-Laine dans la Grande salle, Kumbia Boruka au Magic Mirrors à 20h, ainsi que les Orteils Décollés pour Côté Cours à 21h15, mais aussi, dans les salons, Tadjazz et le trio Hummel, Bresson et Haag.

Printemps des Bretelles 2019 à l'IlliadeLa Grande salle de l’Illiade accueillera deux formations le 16 mars. L’occasion de découvrir notamment le nouveau duo formé par Karimouche et Lionel Suarez, la chanteuse au tempérament et à la voix bien trempés et l’accordéoniste virtuose unissant leurs forces. On passera à la péninsule ibérique avec Tangomotán, quatuor mêlant violon, piano, contrebasse et bandonéon, des couleurs tango qui réchaufferont le printemps naissant en Alsace. S’ensuivra, le dimanche 17 mars, un fidèle du festival, Marcel Loeffler invitant l’Américaine Lisa Doby à mêler gospel et jazz manouche. À noter que ce concert sera enregistré, et que le pré-achat est d’ores-et-déjà proposé. Le CD sera remis à l’issue de la soirée pour immortaliser en direct live ce moment !

Dallahan - Photo : DR

Dallahan – Photo : DR

Aux Bretelles, les soirées se suivent et ne se ressemblent pas. Ainsi le lundi, place à l’Irlande avec Dallahan qui devraient faire danser le public au son des musiques celtiques. L’Irlande, mais aussi les cousins écossais et la Hongrie sont représentés dans leur musique entre répertoire folk, pop, funk, jazz et classique. L’accordéon s’illustre aussi dans la culture italienne, comme on pourra s’en rendre compte le 19 mars avec Lucilla Galeazzi et le quintette Ialma. Six femmes artistes dont le projet Aleghrià e Libertà mêle tradition et esthétiques d’aujourd’hui. D’autres musiciens les accompagneront pour l’occasion, tandis que la première partie sera assurée par Samuele Telari, qui représentera quant à lui l’accordéon classique, allant puiser chez Grieg et Saint-Saëns, entre autres compositeurs.

Dakhabrakha - Photo : Olga Zakrevska

Dakhabrakha – Photo : Olga Zakrevska

Changement de paysage une fois encore le 20 mars avec la venue de l’étonnante formation Dakhabrakha, qui délivre sa musique traditionnelle ukrainienne avec un sens consommé de la théâtralité. Si les costumes sont traditionnels, les sons se montrent plus aventureux avec des emprunts aux cultures africaines, et même au hip-hop. Le concert du 21 mars nous invitera au croisement des frontières entre musique, théâtre et cirque. Les Épis Noirs entreprennent de nous conter l’histoire de la Création… à leur sauce. Les artistes qui étaient déjà présents à Illkirch-Graffenstaden vers les débuts du Printemps des Bretelles, sont donc de retour avec le même spectacle, preuve du succès de cette proposition qui a fêté ses vingt ans. Flon Flon ou la véritable histoire de l’humanité nous transporte quelque part entre concert musette et café-théâtre, foire de village et comédie musicalo-burlesque. Le 22 mars, on retrouvera Les Yeux d’La Tête naviguant entre sonorités balkaniques, swing manouche et chanson. Les six musiciens exportent la gouaille de Montmartre sur les scènes d’Europe. En première partie, Les Types à Pied proposeront leur répertoire pour le moins éclectique, de la part de ces multi-instrumentistes. Le samedi 23 mars, place au Very Big Small Orchestra, un collectif reprenant des standards du rock, avec un sens aigu de la dérision. Enfin La Mathilde – ne vous y trompez pas, ce sont bien cinq bonshommes ! – nous présentera son répertoire mêlant rock et chanson française.

Le Printemps des Bretelles s’achèvera le 24 mars sur un « Grand Charivari », une journée de rendez-vous artistiques avec dès 15h l’Orchestre José Pereira dans la Grande salle de l’Illiade, un grand bal pour clôturer le festival en beauté. Toujours à 15h, le Magic Mirrors accueillera la compagnie des Marre Mots, de la musique et des mots pour parcourir la palette des émotions. Toujours au Magic Mirrors à 16h15, la clown Lily Schlap nous expliquera comment tomber amoureux en cinq minutes (à retrouver également à 17h45), tandis que la Compagnie Voix Point comme présentera à 16h45 Gügück et le Cheval Fantôme, conte en musique qui revisite les légendes alsaciennes. Quant au concert de clôture, il transportera le public de l’Illiade au Brésil avec le groupe SanfonArt, venu avec des invités, pour donner une touche tropicale à ce festival 2019.

– Marc Vincent –

Le Printemps des Bretelles, Illkirch-Graffenstaden, à l’Illiade et dans d’autres lieux, du 15 au 24 mars
Programme complet : www.printempsdesbretelles.com

Illiade, illkirch-graffenstaden, les types à pied, les yeuxd la tete, lucilla galeazzi, marcel loeffler, printemps de bretelles, samuele tari

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera