Musique

Fool’s Gold – Flying Lessons

chronique de l'album Flying Lessons par Fool's GoldAFRO POP

Yotanka/Differ-An t

Le collectif américain, désormais quintet, nous revient gonflé d’adrénaline et d’UV, après une grosse tournée mondiale, un beau paquet de festivals à son actif et de sympathiques premières parties dont celles des Red Hot Chili Peppers. Ce troisième album se faisait attendre, quatre ans après Leave No Trace.

Attention aux chutes de noix de coco, les cinq garçons sont originaires de Californie et ça s’entend. L’hédoniste I’m In Love fait virevolter nos bouclettes d’un air chargé d’embruns, musique légère comme les chatouillis de la baguette sur un charley, et il va s’en dire, particulièrement propice aux déhanchements en tous genres. Il y a la guitare lead de Lewis Pesacov, omniprésente avec ses cocottes entêtantes. Les garçons dans le vent apprécient les rythmes exotiques, et ceux d’Afrique en particulier. La pochette de Flying Lessons résume finalement assez fidèlement ce troisième album de Fool’s Gold. Une pop colorée, ludique et insouciante. Pour peu, Fool’s Gold nous ramèneraient quelques trente années en arrière, à l’heure d’une pop dominée par Kid Creole & The Coconuts, et autres dignes représentants de musiques gorgées de soleil. Lewis et ses potes se paient même le luxe d’un anachronique solo de saxophone sur Break The Cycle.

– Dominique Demangeot –

chronique album flying lessons, flying lessons, fool's gold

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera