Musique

Foire aux Vins 2016 – The Cranberries et Amy Macdonald

L’Écosse et l’Irlande étaient dignement représentées hier soir à la Foire aux Vins de Colmar. Pour cette nouvelle soirée de concerts, et avant les assauts dancefloor du samedi avec la Nuit Blanche, la pop était à l’honneur avec les venues des Cranberries et d’Amy Macdonald en ce vendredi 12 août.

Amy Macdonald à la Foire aux Vins de Colmar - Photo : Dominique Demangeot/Diversions

Amy Macdonald à la Foire aux Vins de Colmar – Photo : Dominique Demangeot/Diversions

À la Foire aux Vins, les premières parties sont souvent davantage que des premières parties. La jeune écossaise qui s’est présentée devant le public colmarien à 20 heures hier soir, a tout de même déjà écoulé quelques neuf millions d’albums à travers le monde, un succès qu’Amy Macdonald doit en particulier à son premier album en 2007, This Is The Life, et notamment au single du même nom. Amy était déjà passée par la Foire aux Vins à l’époque de ce premier opus et force est de constater qu’elle a, depuis, accompli un joli chemin. Sous la Coquille, la chanteuse a porté hautes les couleurs de la pop, accrochée à sa guitare et surtout à sa voix puissante. Manifestement heureuse d’être là, elle a aussi annoncé la sortie prochaine d’un quatrième album. Une nouvelle galette qui devrait comporter une fois encore une poignée de mélodies en apesanteur, des petits hymnes pop auxquels le public colmarien a répondu avec enthousiasme hier soir.

Dolores O'Riordan et The Cranberries - Photo : Dominique Demangeot/Diversions

Dolores O’Riordan et The Cranberries – Photo : Dominique Demangeot/Diversions

C’est pourtant l’entrée sur scène des Cranberries que le public attendait avec impatience en ce vendredi 12 août 2016. Dans une ambiance ouatée, le groupe apparait à 21h30. On se souvient des quatre jeunes Irlandais assis dans un fauteuil sur la pochette du premier album, Everybody Else Is Doing It, So Why Can’t We ?, paru en 1993. Vingt-trois ans plus tard, une barbe a poussé pour Noel, les cheveux ont un peu grisonné – voire se sont raréfiés pour le batteur Fergal -, mais la magie des Cranberries demeure. Le quatuor est toujours réuni, même si chacun était parti de son côté en 2003 pour un break et des projets solos. Le groupe se reformait cependant en 2009 pour le plus grand bonheur de leurs fans, qui sont encore nombreux. Un air de nostalgie flottait dans l’air hier soir à la Foire aux Vins d’Alsace. C’est sur les notes d’Analyse que Dolores apparait enfin sur scène, heureuse d’être là malgré un dos récalcitrant, qui lui vaudra d’ailleurs de s’éclipser quelques minutes avant de revenir pour interpréter Conduct, tiré du dernier album en date Roses en 2012,  servi par une  intro planante. Sur scène, le quatuor original est étoffé d’un deuxième guitariste/claviériste et surtout d’une chanteuse qui assure à merveille les chœurs derrière Dolores. Il faut dire que la musique des Cranberries, une pop d’orfèvre qui a illuminé les années 90, demande cela : des arrangements minutieux orchestrés par les frères Noel et Mike Hogan, des guitares claires, toujours aussi bien gérées en live par Noel – essentiel dans le son du groupe -, et une batterie prolixe.

Dolores O'Riordan et The Cranberries - Photo : Dominique Demangeot/Diversions

The Cranberries – Photo : Dominique Demangeot/Diversions

 

Les versions scéniques des Cranberries n’ont pas vraiment changé depuis leurs premiers concerts dans les années 90, mais difficile de proposer des arrangements différents de morceaux qui sont désormais des classiques. Si quelques titres plus récents changent chaque soir, le groupe reprend cependant toujours ses hits, issus principalement de ses deux premiers albums. Le public colmarien a donc eu droit à tous les hymnes des Cranberries, Linger, qui a levé une mer de bras ondulant sous la coquille, When You’re Gone, dans le même registre mélancolique qui a fait la renommée du groupe, Empty, les arpèges de guitare remplaçant l’intro d’origine au piano. “Jouez-la doucement”, demandait alors Dolores à son groupe. L’un des nombreux morceaux qui nous ont prouvé hier soir que Dolores O’Riordan n’a rien perdu de cette voix élastique, susurrante, puis stridante la seconde d’après, très singulière, qui n’est pas étrangère au succès de la formation irlandaise. Sur l’intro de Ridiculous Thoughts, la choriste a parfaitement assuré la mélodie vocale, telle une sirène, avant que le groupe ne nous entraîne dans un tempo plus nerveux. Des titres allant vers des couleurs plus rock, il y en eut également quelques-uns, à l’image du très court et dense Salvation, Animal Instinct et surtout le tube ultime des Cranberries, entonné vers la fin du concert, Zombie, probablement l’un des tubes pop rock de toute une génération aux paroles, on l’oublie, éminemment politiques comme souvent avec Dolores O’Riordan.

Dominique Demangeot

> Plus de photos sur la page Facebook de Diversions : https://www.facebook.com/839446622754222/photos/?tab=album&album_id=1245530342145846

amy macdonald, colmar, dolores o'riordan, foire aux vins 2016, the cranberries

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera