Besançon – Les 24h du temps au Palais Granvelle


Depuis la première édition des 24h du temps, la terre a accompli dix fois le tour du soleil. Dix révolutions terrestres et autant d’éditions d’une manifestation qui met en valeur les savoir-faire horlogers, avec de nombreux rendez-vous : expositions, conférences, visites guidées, stands de fabricants, bourse horlogère, ateliers… pour découvrir l’univers de l’horlogerie et des microtechniques, entre tradition et modernité.

Photo : Yoan Jeudy

Pour cette édition anniversaire, les fabricants tiendront une fois encore une belle place sous les arches du Palais Granvelle, et l’on pourra notamment aller à la rencontre des montres LIP qui présenteront le remake de la fameuse T18, disposant d’un calibre mécanique à remontage manuel contemporain. De nombreux autres fabricants ont répondu présents, tandis que le maroquinier franc-comtois Jean Rousseau viendra pour la première fois présenter ses bracelets de montres. On pourra également découvrir plusieurs innovations à l’image de la montre à cœur silicium de SilMach, The Time Changer.

Un village est d’ailleurs entièrement dédié à l’innovation ! Les technologies seront mises en valeur de manière ludique à travers démonstrations et animations, comme tenter de battre l’horloge atomique sur une borne d’arcade, ou découvrir en profondeur un mécanisme d’horloge comtoise d’édifice grâce à la 3D. L’histoire de l’horlogerie et des microtechniques et nanotechnologies sera également retracée par les équipes de Mécanique Appliquée de SUPMICROTECH-ENSMM et FEMTO-ST.

Neuchâtel est la ville invitée d’honneur, jumelée avec Besançon depuis près d’un demi-siècle. La cité suisse emportera avec elle quelques fleurons de son industrie horlogère, mais aussi des chercheurs de l’Université de Neuchâtel et de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. L’occasion de rappeler que les organismes de formations sont toujours conviés aux 24h du temps pour présenter les filières de l’horlogerie et des microtechniques. On pourra d’ailleurs découvrir au musée du Temps, jusqu’à la fin du mois de juin, le projet d’élèves de l’IUT Besançon-Vesoul pour améliorer dix systèmes d’échappements horlogers. La présence de Neuchâtel permettra également de mettre en valeur ARC HORLOGER, projet Interreg franco-suisse qui promeut les savoir-faire en mécanique horlogère et en mécanique d’art, des pratiques inscrites en décembre 2020 sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (UNESCO). On pourra voter pour l’œuvre murale qui célèbrera ce projet de coopération, une création qui sera peinte sur la façade du 18 avenue Édouard Droz, gare de la Mouillère en direction de la Ligne des Horlogers.

L’art s’invitera aussi durant le week-end avec Temps Singulier Chaotique, au musée du Temps, projet réunissant Marion Delehaye, chercheuse CNRS au laboratoire FEMTO-ST de Besançon, et Guillaume Bertrand, artiste numérique. Et l’on n’oubliera pas l’incontournable Bourse horlogère le samedi de 10h à 19h, organisée par l’AFAHA, Association Française des Amateurs d’Horlogerie Ancienne. Le Grand Kursaal accueillera 30 exposants et leurs pendules, montres et documentation prisés des amateurs.

– Dominique Demangeot –

Les 24h du temps, Besançon, Palais Granvelle, 22 et 23 juin
les24hdutemps.fr

Les 24h du temps 2024 à Besançon, Palais Granvelle

arc horloger;musée du temps, artisanat, Besançon, Doubs, Franche Comté, horlogerie, les 24h du temps, microtechniques, palais granvelle, patrimoine

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera