Musique

Belfort – Festival Frimats du 22 janvier au 3 février au Granit et à Viadanse

En plein cœur de l’hiver, la Scène nationale du Granit et Viadanse, Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort, proposent une nouvelle édition de leur temps fort autour de la danse, Frimats. Une édition 2017 qui mettra en lumière plusieurs esthétiques, avec notamment un focus sur la danse amateure en début de festival, sur la notion d’écriture en duo, mais qui confrontera aussi l’art chorégraphique à des univers aussi variés que la physique quantique et les films noirs, à l’occasion de la venue de deux chorégraphes suisses.

Pulse - Photo : Diversions

Pulse – Photo : Diversions

Ces Frimats 2017 débuteront sur la création tissée par les directeurs de Viadanse, Héla Fattoumi et Éric Lamoureux, avec une quarantaine de danseurs amateurs venus de l’Aire urbaine et d’ailleurs. Pulse, présenté en avant-première au Moloco en novembre dernier, sera réactivé le 22 janvier à 17 h à la Salle des Fêtes de Belfort rénovée récemment. Ce spectacle participatif a été élaboré sur un bel esprit de groupe qui transparait véritablement durant Pulse, et les danseurs de laisser circuler entre eux cette pulsation tantôt terrienne, tantôt aérienne qui les traverse, entre errances individuelles et communion dansée. Pour continuer le voyage, le public est invité à prendre part à un bal à l’issu de Pulse. Entrée libre sur réservation au Granit. On retrouvera Héla Fattoumi et Éric Lamoureux le samedi 28 janvier à 21h avec Après-midi. Ils proposaient en 1990 à Éric Affergan de les accompagner dans la création de cette pièce. Aujourd’hui, trois jeunes danseurs sont invités à se réapproprier cette partition dansée. Afin d’en apprendre davantage sur la co-écriture en danse, Agnès Izrine donnera une conférence, 1 + 1 = infini, le 28 février à 17h au centre chorégraphique, qui sera encadrée par deux spectacles illustrant le propos, les duos Toi & Moi, de Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou, dansé par Stéphanie Pignon et Amala Dianor, et Husaïs, d’Héla Fattoumi et Éric Lamoureux, dansé par Marine Chesnais et Bastien Lefèvre.

Quantum au festival Frimats

Quantum au festival Frimats

Frimats explorera bien sûr d’autres univers, à l’image de celui de Gilles Jobin qui avec Quantum, évoque la fameuse physique des particules. Pour donner corps à cette théorie de la recherche, le chorégraphe et ses danseurs se sont frottés aux concepts scientifiques en suivant une résidence au CERN à Genève, le plus grand laboratoire de physique des particules au monde. En compagnie du plasticien Julius von Bismarck, Gilles Jobin a élaboré un système de lampes en mouvement circulaire pour traduire les grands principes des lois de la physique, les danseurs étant chargés d’incarner physiquement ces lois. Une résidence qui fut pour Gilles un véritable défi. « Jamais je n’avais été en contact avec des concepts aussi abstraits et contre-intuitifs en relation avec un contexte aussi existentiel que l’existence même de la matière », explique-t-il.
nicoleNicole Seiler nous transportera quant à elle dans un univers tout autre : celui des films d’horreur. Avec Shiver, la chorégraphe a puisé dans les esthétiques des films noirs et d’animation, recourant au traitement numérique des images et à la technologie infrarouge ainsi qu’à la vidéo. Des dispositifs manipulés en live par les danseurs qui élaborent ainsi leur propre environnement et interrogent la notion de réalité. Le festival s’achèvera le 2 février à 19h au Granit avec une pièce à voir en famille, conte dans lequel un petit garçon voit une forêt lui pousser sur la tête… La forêt ébouriffée est un récit initiatique, mis en mouvements par les frères Christian et François Ben Aïm, et en images et mots par Mélusine Thiry, auteure et vidéaste.

Frimats, à Belfort (Le Granit, Viadanse, Salle des fêtes), du 22 janvier au 2 février
www.legranit.org www.viadanse.com

festival frimats, le granit belfort, viadanse

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera