Musique

Audincourt – Inüit et Terrenoire au Moloco le 1er décembre

Une belle soirée « French Touch » s’annonce le 1er décembre prochain à Audincourt. Rendez-vous découverte avec deux formations qui n’en sont qu’à leurs balbutiements mais ont su déjà attirer l’oreille des programmateurs. Deux groupes aux univers très différents que nous offre le Moloco en ce premier jour de décembre.

Inuit - Always KevinLe groupe Inüit s’était fait remarquer en 2017 avec leur premier EP, Always Kévin, dans la foulée de leurs concerts aux Trans Musicales fin 2015 et aux iNOUïS du Printemps de Bourges. Quatre titres qui donnaient à entendre une musique pétrie de diversité, mélange d’électro et de pop, sans oublier sa dimension cuivrée caractéristique. La chanteuse Coline et ses cinq acolytes nous offrent un line up riche composé de deux synthés, de cuivres pour le côté chaleureux ainsi qu’une batterie. Versatile – d’ailleurs nom de la première mouture du groupe -, la musique d’Inüit peut se faire planante à l’image de Hush, ou plus rugueuse comme Dodo Mafutsi qui ouvrait l’EP. Sur Anne, la grosse caisse se fait plus insistante, tandis que des sonorités d’Extrême-Orient nous assaillent. Il faut attendre la quatrième piste de l’EP, Circles, pour découvrir le côté plus dansant d’Inüit. Découverts par Benjamin Lebeau de The Shoes, les six jeunes Nantais viennent de publier leur premier album, Action. We The People, avec sa basse carrée et son charley fiévreux, s’oriente vers une électro futuriste plutôt rock – mais sans guitare -, scandant un « We the People » qui devrait donner à leurs prestations live un petit côté martial du plus bel effet.

Quant au duo de Terrenoire, il nous arrive droit de Saint-Étienne. Les deux frères Théo et Raphaël ont distillé ces derniers mois leurs morceaux, dont les fragments épars semblent composer un album concept. L’objectif ? Chercher une terre promise baptisée Black Paradiso. Si leur sobriquet rend hommage au quartier stéphanois où ils ont grandi, les frangins ont la musique pour s’évader bien plus loin. Raphaël pose ses textes, entre rêve et réalité urbaine, et sa voix sur les machines du petit frère Théo, scande « Allons là-bas » pour initier le voyage. Un périple qui mène la fratrie – et nous avec – de Saint-Étienne à Black Paradiso.

– Dominique Demangeot –

Inüit + Terrenoire, Le Moloco, Audincourt, 1er décembre à 20h30
www.lemoloco.com

audincourt, inuit, le moloco, terrenoire

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera